du FAY de la SAUVAGÈRE

du FAY de la Sauvagère_Normandie_France (2)
Réf. : COA98070

DU FAY DE LA SAUVAGÈRE

29.90TTC

29.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

du FAY de la SAUVAGÈRE
Normandie.
France

Armoiries :
« D’argent, à l’aigle éployé de sable, à deux têtes de gueules, au chef d’azur, chargé de trois besants d’or ».

Sources :
- Le Grand Armorial de France, par Jougla de Morénas 1935-1943, de Warren, Frantzen 1960.

____________________________________________________________
Notes :
Du FAY. Normandie.
Armorial de France. Edit de 1696. Charles d’Hozier, juge d’armes de France et généalogiste du roi Louis XIV.
Armoiries :
« D'argent, à une aigle éployée de gueules, au chef d'azur, chargé de trois besants d'or. »

Du FAY de la SAUVAGERE. Normandie.
Famille noble originaire du Pays Bas-Normand.
Armoiries : « D'argent, à une aigle d’éployée de gueules, au chef d'azur, chargé de trois besants d'or. »
La famille du FAY de La SAUVAGERE vivait au hameau de la Pourcellière et sur le bourg de La Sauvagère sous l’Ancien-Régime.
La famille porte le nom DUFAY vers le 10 Germinal An XI (30 Mars 1798).
Les Du FAY de la SAUVAGERE figurent dans « La galerie des familles normandes (Ed. 1881, Argentan).

DU FAY DE LA SAUVAGERE et DE BOISMONT. Normandie.
Famille anobli en 1594. Maintenu noble en 1666. Comparant en 1789.
Cette famille à pour ancêtre Philippe du FAY, seigneur de La SAUVAGERE et des NOËS (+ 1671) marié à Françoise Couppel de La Goulande (+ 1702). Il est auteur de la branche de Siméon du FAY de LA SAUVAGERE (+ 1708).
Armoiries :
« D’argent, à l’aigle éployé de gueules; au chef d’azur chargé de trois besans d’or ».
Sources:
1. - Armorial Général de France, Normandie Registre 1. Par Charles d’Hozier 1696-1710).
« L'Armorial général de France » est un inventaire héraldique ordonné par Louis XIV, afin de relever un impôt pour le port des armoiries.
Cet armorial général fut dressé en vertu de l'édit de novembre 1696 par Charles René d'Hozier (1640-1732), juge d'armes et généalogiste du Royaume de France, jusqu'en 1700. Il recense plus de 125 807 blasons peints.
2. - Armorial Général de France par Jougla de Morénas 1935-1943.
Cet armorial devait comprendre toutes les familles recensées sur la France. Les cinq premiers tomes sont parus de 1935 à 1943. Monsieur Jougla de Morénas n'a pas été en mesure d'aller plus loin que le début de la lettre R. Cet armorial comprend les blasons, mais également nombre de notices généalogiques sur chaque famille, et l'indication des sources où ont été puisés les renseignements donnés ainsi que de nombreux dessins d'écus, en noir et en couleurs. Cet ouvrage complété par les armoriaux de Monsieur de Warren et de Monsieur Frantzen, ont été réédités dans les années 60.

Du FAY des NOËS. Normandie 1696-1710.
Blason attribué par Charles d’Hozier, juge d’armes du royaume, à la veuve de Philipes du FAY, Écuyer, Sieur des Noës à la fin du XVIIe s.
Armoiries : « De gueules à une aigle bicéphale d’or ; surmonté en chef de trois besants du même ».
(Armorial Général de France, Normandie Registre 1. Par Charles d’Hozier 1696-1710).

FAY de LA SAUVAGERE alias du FAY de La SAUAGERE. Normandie.
Famille originaire de Basse Normandie, élection de Falaise / Famille maintenue dans sa noblesse le 12 Août de l’année 1666 & dont parle la Roque, dans son « Traité de la Noblesse, page 68).
Armoiries :
« D’argent, à l’aigle éployé de sable, à deux têtes de gueules, au chef d’azur, chargé de trois besants d’or ».
Sources :
« Dictionnaire Généalogique Héraldique Historique et Chronologique… à Paris chez Duchesne, 1761 avec Approbation du Roi ».
« Dictionnaire de la Noblesse… Tome VI. Par M. de La Chenaye-Desbois. A Paris chez Antoine Boudet, 1773. Avec Approbation du Roi ».

____________________________________________________________



































































































































































































































































Généralités.
du FAY de la Sauvagère ! Que dire sur du FAY de la Sauvagère ?
« Au temps qui détruit tout, l'homme répond par l'image »
du FAY de la Sauvagère est un nom qui s’accompagne d’un blason.
Origine du blason " du FAY de la Sauvagère " : " Normandie. Armorial Général J.B. Rietstap 1886, France (image 2) "
Sont-ils tous descendants d’un ancêtre commun qui s’appelait du FAY de la Sauvagère.
L’origine du nom de famille du FAY de la Sauvagère n’est pas une personnification du hasard.
A la vérité, les du FAY de la Sauvagère ont, eux aussi, écrit l’histoire, à l’ombre de grands personnages.
Et, les armoiries du FAY de la Sauvagère ne suffisent pas à expliquer les raisons de votre curiosité.
Toutes images « du FAY de la Sauvagère », dans l’écoulement du temps, symbolisent la permanence des du FAY de la Sauvagère dans l’Histoire.
Le sceau des du FAY de la Sauvagère scelle ainsi, la charte de la position « mortel immortel » de cette famille ?...
Héraldique du FAY de la Sauvagère.
Un désastreux préjugé hérité de la Révolution, laissa penser que les armoiries étaient l’apanage de la noblesse.
Les nobles ne furent pas les seuls à posséder leurs blasons.
Les Etats, les villes, les provinces, les corporations, les ecclésiastiques, les laïques, les roturiers, etc. eurent leurs armoiries.
De nos jours, toute personne qui le désire, peut porter et arborer un blason.
Trop souvent, l’héraldique est considérée comme une discipline dominée des prétentions nobiliaires.
En fait, le blason permet d’identifier une famille, une personne.
Donner un « état civil » à de nombreux objets : œuvre d’art, antiquités,vaisselles, livres, etc., tout en les datant.
du FAY de la Sauvagère « Droit d’images ».
Chacun peut découvrir que son nom a laissé un « droit d’images » qui nous vient de l’Antiquité.
On nommait ainsi, en droit romain, le privilège par les patriciens seuls d’exposer,
sous l’atrium de leur maison, leur propre image et celles de leurs ancêtres.
Dans certains cas, on brisait les images de ses ancêtres et on les jetait à terre pour les fouler aux pieds.
C’est ce que l’on fit plus tard avec tous les blasons et armoiries de France pendant la Révolution de 1789.


PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE