logo

HÉRAULT de SÉCHELLES

HÉRAULT de SÉCHELLES_Bretagne, Picardie, Paris._France (1)
Réf. : COA119803

HÉRAULT DE SÉCHELLES

31.90TTC

31.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

HÉRAULT de SÉCHELLES
Bretagne, Picardie, Paris.
France

Armoiries:
" D'argent, à trois canettes de sable, becquées et membrées d'or. "
alias:
" D'argent, à trois canards de sable, becqués et onglés de gueules. "

Sources :
- Armorial d'Europe par J.B.Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).
- Le Grand Armorial de France, par Jougla de Morénas 1935-1943, de Warren, Frantzen 1960.

Biographie:
- Les statuts de l'Hôtel de ville, par Georges Veyrat, 1892.

HÉRAULT DE SÉCHELLES
Conventionnel

Marie-Jean Hérault de Séchelles, né à Paris le 15 novembre 1759 et guillotiné à Paris le 5 avril 1794, est un homme politique français, député de Seine-et-Oise à la Convention nationale.
Il est le fils de Jean-Baptiste Martin Hérault de Séchelles et de Marie-Marguerite Magon de La Lande, le petit-fils de René Hérault et l'arrière-petit-fils de Jean Moreau de Séchelles, contrôleur général des finances du roi Louis XV. Il est toutefois admis que Jean-Baptiste Martin Hérault de Séchelles serait le fils naturel du maréchal Louis Georges Érasme de Contades, amant de sa mère à l'époque de sa conception.

Hérault de Séchelles naquit à Paris en 1760. Issu d'une famille noble déjà illustrée par des magistrats ayant occupé de hautes fonctions, il débuta, à vingt ans, dans la charge d'avocat du roi, au Châtelet, où il réussit à se créer de suite une brillante réputation.
Il ne tarda pas, d'ailleurs, à se faire nommer avocat général au Parlement de Paris.
Doué d'un extérieur heureux, d'un caractère aimable et facile, possesseur d'une grande fortune, lié avec les littérateurs et les philosophes, il avait devant lui le plus brillant avenir et la plus large place dans la haute société de l'ancien régime, quand la Révolution vint changer cette perspective et donner une nouvelle direction à Son esprit, que les théories humanitaires du XVIIe siècle avaient déjà ouvert à tous les sentiments généreux, s'électrisa aux premières étincelles de la grande commotion populaire.
Au 14 juillet, il prit les armes avec les citoyens de Paris. On eut le spectacle d'un magistrat d'un rang élevé, dans une haute position de fortune, que toutes ses traditions ratiachaient à l'ancien régime, se confondant dans les rangs du peuple et combattant vaillamment sous les murs de la Bastille, où il eut deux hommes tués à ses côtés.
Appelé par la Constituante aux fonctions de commissaire du roi près la Cour de cassation, Hérault de Séchelles fut élu député à l’Assemblée législative par les électeurs de Paris.
Il prit place à la gauche,fut nommé secrétaire, combattit énergiquement les tendances rétrogrades du gouvernement, vota pour la déclaration de guerre et fit décréter une réponse énergique aux menaces de la coalition (14 janvier 1792).
Il fit voter la loi qui attribuait aux municipalités la police de sûreté, présenta le rapport qui concluait à proclamer la patrie en danger et, enfin, le 10 août, provoqua l'érection d'un tribunal extraordinaire pour juger les conspirateurs royalistes, première assise du tribunal révolutionnaire.
Réélu à la Convention par le département de Seine-et-Oise, Hérault de Séchelles présida plusieurs fois cette assemblée, notamment le 2 juin, lors de la proscription des Girondins, et rédigea en grande partie la Constitution de 1793 établie après cet événement.
Il fit aussi partie du Comité de salut public, mais il s'y montra fort réservé. Accusé de modérantisme et arrêté quelques jours avant Danton et Camille Desmoulins, il fut exécuté avec eux le 5 avril 1794.
Arrivé au pied de l'échafaud, Hérault de Séchelles tendit les bras à Danton, et tous deux allaient s'embrasser lorsque l'exécuteur s'y opposa. Alors Danton, s'adressant au bourreau, lui dit, avec un sourire, ces paroles terribles : « Tu peux donc être plus cruel que la mort! Va, tu n'empêcheras pas que, dans un moment, nos têtes ne s'embrassent dans le fond du panier. »
Hérault de Séchelles a laissé quelques écrits.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE