logo

ALT de THIFFENTHAL

ALT de THIFFENTHAL_Fribourg_Suisse
Réf. : COA119555

ALT DE THIFFENTHAL

25.90TTC

25.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

ALT DE TIEFFENTHAL
Fribourg
Suisse

- Seigneur de Prévondavaux (1754).
- Barons

Armoiries.
" Écartelé: aux 1 et 4, de gueules, à la roue d'or; aux 2 et 3, d'or, au lévrier rampant de sable, colleté et bouclé d'argent. Sur le tout parti: a. de gueules, à la fasce d'argent; b. d'or à l'aigle éployée de sable, becquée et membrée de gueules. "
- Casque couronné.
- Cimier: un bras paré d'azur, la main de carnation tenant un badelaire d'argent, garni d'or, le tout brochant sur un panache de sept plumes d'autruche, celle du milieu d'argent, les autres alternativement de gueules, et d'or.
- Lambrequin: d'or, de sable, et de gueules.
- Supports: deux lévriers regardants d'argent, langués de gueules, colletés du même, bordés et bouclés d'or.

Note historique:
François-Joseph-Nicolas d'Alt de Tieffenthal, né le 17 févier 1689 à Gruyères, décédé le 7 février à Fribourg, catholique, de Fribourg. Fils de Jean-Jacques-Joseph (->). 1724 Marguerite de Gléresse, fille de Jacques-Philippe. Seigneur de Prévondavaux dès 1754. Officier aux Gardes suisses en France (1708), capitaine au service d'Autriche (1713).
Membre des Deux-Cents (1709), bailli de Romont (FR; 1724-1729), des Soixante (1727), général, haut-commissaire et conseiller d'Etat (1729), avoyer de Fribourg (1737-1770). Député à la Diète dès 1741, aux diètes extraordinaires de Morat (1741) et de Vevey (1742). Commandant général des milices cantonales (1743). Homme de plume à ses heures, lecteur de Montesquieu, spirituel, bilingue cultivé, d'A. se pique d'écrire dans la langue de Voltaire. Son œuvre principale, l'Histoire des Helvétiens (10 volumes, 1749-1753), a d'abord l'ambition de combler une lacune, l'absence d'une histoire de la Suisse en langue française. Son livre poursuit un double but: défense et illustration de la noblesse, à laquelle appartient sa famille, et apologie du catholicisme, en contrepoids à la volumineuse Beschreibung helvetischer Geschichten de Johann Jakob Lauffer, historiographe de Berne. Les parties les plus solides de l'ouvrage sont celles qui se rapportent à Fribourg, l'auteur exploitant là des sources de première main. Quant aux abondants et savoureux Hors d'œuvre, ils sont restés manuscrits, sauf quelques extraits. En revanche, il n'est pas certain que d'A. soit l'auteur des Lettres à un seigneur de l'Etat de Fribourg sur l'établissement d'une université catholique en Suisse, projet qui verra un début de réalisation par l'ouverture de l'Académie (1763). Incarnation des "Lumières patriciennes", l'avoyer a joué un rôle déterminant dans la modernisation du canton de Fribourg au XVIIIe s.

Sources et bibliographie:
- Dictionnaire Historique et Biographique de la Suisse - Victor Attinger Marcel Godet et Henri Türler , Neuchâtel, 1921-1934.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE