logo

d'ANVAING

d'ANVAING_Tournaisis_Belgique (0)a
Réf. : COA119520

D'ANVAING

29.90TTC

29.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

d'ANVAING
Tournaisis
Belgique

Armoiries:
" D'or à 3 hamaides de gueules. "

Note:
Ce sont les armes de la Hamaide.
Ernoud d'Anvaing , mort en 1422.

Sources:
- Armorial de Tournai et du Tournaisis, par Amé François Joseph Bozière, 1859.


***
Note:
ANVAING .
Comté de Hainaut, châtellenie d'Ath.
- Les seigneurs d'Anvaing connus sont : 1128, Vivianus d'Anven : 1130, Winemar ; 1215, Raoul d'Anveng : 1127, Jean de la Hamaide, fils de Gossuin d'Anvaing : au siècle suivant, Jean le Cambier d'Anvaing est mentionné en qualité de mayeur de la seigneurie de l'Abbaye de Saint-Amand, en 1407 , Thierri de la Hamaide ; 1501 , Jaspart de Ville , 1569, Jacques de Boubais, 1577, Adolphe de Boubais, 1696, Charles le Keulx .
- En outre, il y avait les seigneuries de l'abbaye de Saint-Amand, de Millomez ou de Harchies, de Rosne, de Wargie, de Walle, et le fief de Sonbrechies.
- Jehan Waucket était mayeur d’Anvaing, en 1501 .
- En 1324, la seigneurie de l'abbaye de Saint-Amand avait pour échevins : Jakèmes dou Mont, Jakèmes de Wangermés, Lotars de le Doulz, Jehans Dierignaus , Jehans de le Vaspaille, Gérars Denis et Thieris de le Venquière ; et pour maire, messire Jakèmes li Rois, « capelains d’Anvaing. »
- Pières Witons, mayeur de la seigneurie de Millomez , et les échevins Jehan li Torgieres, Jehan de le Haisse, Willaumes Capars, Jakèmes Chupeles et Lotars dou Riu ont été présents à la passation d'un acte le 1er mai 1318 .
- La seigneurie de Rosne avait pour mayeur, en 1629, Hermès Le Poindre . Pour passer ses actes, elle empruntait les échevins de la seigneurie de l'abbaye de Saint-Amand .
- Le fonds scabinal d'Anvaing reposant aux archives de l'État, à Mons, se compose d'une liasse de chirographes, de 1318 à 1738 ; d'un cahier contenant la transcription de 5 actes, de 1405-1463, et d'une liasse d'actes, sur papier, de 1763 à 1787 .
- M. J. Bôval, notaire à Frasnes-lez-Buissenal, détient des actes du greffe scabinal d'Anvaing, de 1548 à 1798, et M. Restaux , notaire à Leuze, ceux de 1707 à 1793 .
Le greffe scabinal de la seigneuric de Wargie, de 1640 à 1720, se trouve déposé chez M. le notaire Roger, à Tournai.
Le greffe scabinal de la seigncurie de Walle, des années 1740 à
1796, est conservé en l'étude de M. D’Harveng, notaire à Flobecq .

Tournaisis
Le Tournaisis est le pays de Tournai. Indexé à la Flandre sous Charles Quint, 1521-1522, territoire autonome au sein des Pays-Bas espagnol dont il constinua une province.
En 1713, le Tournaisis resta dans la Belgique tombée sous la possession de la maison d'Autriche.
En 1793, le Tournaisis est incorporé au département de Jemmapes par la France.
Réoccupé par les Autrichiens la même année (1793), le Tournaisis est une nouvelle fois conquis par les Français en 1794 lors de la bataille de Fleurus.
Après la chute de Napoléon, les territoires de la Belgique furent unis à ceux des Provinces-Unies pour former le royaume des Pays-Bas.
En 1830, une révolution qui éclata à Bruxelles finit par l'éviction des Hollandais après un an de conflit.
La révolution belge, finalement acceptée par les grandes puissances, donna naissance à la Belgique constituée en royaume et comprenant le Tournaisis inclus dans la province de Hainaut.
En 1961, création d'une nouvelle province afin de faciliter l'intégration de Mouscron et de Comines dans la Région wallonne après leur transfert depuis la Région flamande
Aujourd'hui, le Tournaisis est le nom donné à la région entourant Tournai.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE