JAYR

JAYR_Bresse_France (1)
Réf. : COA114933

JAYR

31.90TTC

31.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

JAYR
Bresse
France

Armoiries:
" D'or, à trois geais d'azur passants. "

Sources :
- Dictionnaire biographique du Parlement de Metz, par Emmanuel Michel, 1855.
- Armorial historique de Bresse, Bugey, Dombes, Pays de Gex, Valromey et Franc-Lyonnais, par Edmond Révérend́ du Mesnil, Philibert Collet, 1874.
- Annuaire de la noblesse de France et des maisons souveraines ...1885.
- Armorial d'Europe par J.B.Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).

Note:
JAYR
Hiérosme Jayr, fils de Sibued Jayr, avocat à Bourg en Bresse, était conseiller secrétaire du roi en la chancellerie de la Cour souveraine de cette ville, lorsque cette Cour fut supprimée en 1662; Hiérosme fut envoyé au Parlement de Metz. Claude Philibert Jayr, avocat à Bourg, faisait des démarches pour obtenir l'office de son père, lorsqu'il mourut le 14 septembre 1684.
— Jérôme Jayr, son fils, fut receveur de la ville de Bourg et province de Bresse; il laissa, de son mariage avec Françoise Colliod, Laurent-Modeste Jayr, juge seigneurial à Bourg. Son
fils, Benoit-Marie Jayr, avocat et juge suppléant au même lieu fut père de Hippolyte-Paul Jayr, né à Bourg, le 25 décembre 1801. Conseiller de préfecture de l'Ain, en août 1830, il
devint successivement préfet de l'Ain, le 25 mai 1834, commandeur de la Légion d'honneur, le 10 janvier 1845, pair de France, le 9 juillet 1845, ministre des travaux publics, le 9 mai 1847 : il se retira de la vie politique à la révolution de février 1848.
On trouve du même nom un châtelain de Buhens en 1787 (Bouhans en 1670, Bohan en 1911).
(Armorial historique de Bresse, Bugey, Dombes, Pays de Gex, Valromey et Franc-Lyonnais, par Edmond Révérend́ du Mesnil, Philibert Collet, 1874.)

Biographie:
JAYR (Hiérosme) fils de Sibuez Jayr, avocat à Bourg en Bresse, était conseiller secrétaire du roi en la chancellerie de la cour souveraine de cette ville , lorsque celle cour fut supprimée en 1662. Plusieurs membres de celle compagnie furent envoyés au parlement de Metz. Hierosme Jayr fut de ce nombre , et au mois de juin 1662 il préta serment en qualité de conseiller secrétaire du roi en la chancellerie du parlement de Metz. On sait que les charges de secrétaires du roi , dans les chancelleries de la cour souveraine de Bresse et du parlement de Metz, conservaient ou donnaient les priviléges de la noblesse. (La Roque , Traité de la Noblesse.) Hiérosme Jayr est mort en 1684 , laissant pour fils unique Claude- Philibert Jayr, avocat à Bourg. Celui-ci faisait des démarches pour succéder à l'office de secrétaire du roi possédé au parlement de Metz par son père , quand la mort vint le frapper, le 14 septembre 1684. Il laissa un fils du prénom de Jérôme, qui fut aussi avocat à Bourg.
De ce Jérôme Jayr, deuxième du nom , est issu Édouard Gaspard Jayr, receveur de la province de Bresse et de la ville de Bourg, marié à Françoise Colliod, fille de Claude- rançois Colliod,
syndic du Tiers. De ce mariage naquit Laurent Modeste Jayr, avocat el uge seigneurial à Bourg.
Benoit-Marie Jayr, avocat et juge suppléant à Bourg , est le fils de Laurent-Modeste Jayr. Il a épousé une fille de M. Roussel, ancien conseiller au conseil supérieur de Corse , mort conseiller à la cour royale de Lyon. C'est de ce mariage qu'est né M. H. Jayr, nommé ministre des travaux publics en 1847, et enlevé à sa carrière administrative par les événements de 1848.
M. H. Jayr a été d'abord avocat à Bourg, comme on l'était dans sa famille depuis plusieurs siècles. Entré dans l'administration en 1850 , comme conseiller de préfecture à Bourg , il est devenu successivement en 1834 , préfet de l'Ain, en 1837, préfet de la Loire, et à la fin de 1838, préfet de la Moselle. Il n'a fait que paraître pour ainsi dire, dans la ville de Metz, où cent soixante-dix ans auparavant un de ses aïeux était venu occuper des fonctions; M. Jayr fut nommé préfet du Rhône, au mois de mai 1839. C'est de ce poste qu'il a été appelé au ministère des travaux publics.

Armes : D'or à trois geais d'azur passants.

La famille Jayr a eu une alliance avec celle des Montgrillet de Palamin , qui portait :
" De gueules à trois macles d'or. "
- Devise : Ad oethera virtus.
(Biographie du Parlement de Metz, par Emmanuel Michel, 1853.)



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE