logo

MONTFORT LA CANNE

MONTFORT LA CANNE_Bretagne_France (1)
Réf. : COA114875

MONTFORT LA CANNE

31.90TTC

31.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

MONTFORT-LA-CANNE
Bretagne
France

Armoiries:
" D’argent à la croix de gueules, guivrée ou gringolée d’or " (Sceau 1373);
alias:
" une paire de forces. " (Sceaux 1213);
Devise : "POUR UN AUTRE, NON."

Sources :
- Nobiliaire de Bretagne, Tableau de l'Aristocratie bretonne... par P. Potier de Courcy, 1866.
- Armorial d'Europe par J.B.Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).
- Le Grand Armorial de France, par Jougla de Morénas 1935-1943, de Warren, Frantzen 1960.

Histoirique:
- De MONTFORT-LA-CANNE, seigneur dudit lieu, de Gaël, paroisse de ce nom, de Lohéac, paroisse de ce nom, baron de la Roche-Bernard, seigneur de Kergorlay, paroisse de Motreff, de Bécherel, paroisse de ce nom, de Tinténiac, paroisse de ce nom, de Gaure, paroisse de ce nom, en Belgique, baron de Châteaubriant, comte de Laval, baron de Vitré, seigneur de Châtillon-en-VendelaiS, de la Rivière, paroisse d’Abbarelz, de Frinandour, paroisse de Quemper-Guézéflec.
- Réf. de 1429 à 1445, paroisse d’Abbanetz, évêché de Nantes.

Raoul de Montfort-La-Canne, sire de Gaël, accompagna Guillaume à la conquête d’Angleterre en 1066 et reçut de ce prince le royaume d’Eastangle, comprenant les comtés de Norfolk et de Suffok.
Il bâtit en 1091 le château de Montfort, dont il prit le nom, et mourut à la croisade de 1096;
Raoul II son fils, défendit en 1117 le château de Breteuil contre toutes les forces (le la France; Raout V suivit Philippe le Hardi en Espagne en 1274 et laissa de Julienne de Tournemine : ...etc.

Sources:
- Nobiliaire de Bretagne, Tableau de l'Aristocratie bretonne... par P. Potier de Courcy, 1866.

Note héraldique:
Croix gringolée.
Les extrémités de la croix gringolée se terminent par des têtes de serpents.
On dit aussi croix givrée.
On emploie aussi cette expression pour désigner les sautoirs et autres pièces se terminant de même.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE