MONNET, MONTSAUGEON

MONNET, MONTSAUGEON_Franche-Comté. Vaud._France, Suisse
Réf. : COA114298

MONNET, MONTSAUGEON

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

MONNET, MONTSAUGEON.
Franche-Comté, Vaud.
France, Suisse.

- Cette branche cadette de la première maison des sires de Salins en Franche-Comté, citée dès 1031, descend de Guy, vicomte de Salins et seigneur de Monnet (Jura, arr. de Poligny, cant. de Champagnole), fils cadet de Gaucher II, sire de Salins.

Elle a formé trois rameaux, dont un s’appelait Monnet, et les autres Montsaugeon, d’après un château près de Monnet.

La famille s’est éteinte en Franche-Comté vers 1450.

Estart de Montsaugeon eut, par son mariage avec Renaude de Joux en 1358, les seigneuries de Bavois et de Lussery, que leur fille Béatrice porta aux Gléresse. Simon de « Monad », époux de Jacquette de la Sarraz en 1277 eut l’hommage du château de Montricher et l’avouerie de l’abbaye du Lac de Joux (Bruchet, Chambéry, 161).

Rodolphe de « Monnaz » fut abbé du Lac de Joux en 1283.

Armoiries:
" D’azur à neuf besants d’argent " (Sceau de Humbert, 1262 ; sceau d’Estart, seigneur de Bavois 1368 ; sceau de sa fille Béatrice, dame de Bavois, alliée Gléresse, 1392; Gauthier; Lurieu, Nobiliaire de Franche-Comté.

Simon de Monnet, chevalier, l’époux de Jacquette de la Sarraz, brisa en 1277 écu :
" d’un lambel à quatre pendants ".

Sources:
- Armorial Vaudois par D. L. Galbreath, 1934-1936, Baugy sur Clarens.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE