de MAJANCE de CAMIRAN (Vtes)

de MAJANCE de CAMIRAN (Vtes)_Agénais_France (1)
Réf. : COA112980

DE MAJANCE DE CAMIRAN (VTES)

29.90TTC

29.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

DE MAJANCE DE CAMIRAN
Agenois, Bazadois, Bordelais.
France

Nobles, Messires, écuyers, Chevaliers, Seigneurs de Camiran, Bazas, etc.

Vicomte de Majance de Camiran, de Fontcaude.

Famille de La Réole au XVIIe. Noblesse de Bazas en 1789.


Armes :
" D'or, au lion de gueules; au chef d'azur, chargé de 3 croissants rangés d'argent. "
- Couronne de comte, aliàs de vicomte.
- Écu posé sur un cartouche.

Le nom De Majance , qui s'écrivait anciennement De Mayence et De Maiance , est commun à deux familles nobles de la Guienne, qui paraissent sortir d'une même souche et originaires de l'Agenois.
L'une, dont nous donnons ci-après la généalogie, est plus spécialement connue sous le surnom de Camiran.
Elle a toujours été reconnue pour noble dans la subdélégation de La Réole, où elle réside depuis plus de deux cents ans, et ses membres ont constamment joui de la plus haute considération, tant par les alliances distinguées qu'ils ont contractées, que par les charges civiles, militaires et de magistrature dont ils ont été revêtus.
La maison de Majance de Camiran a été maintenue noble d'extraction par arrêt du Conseil d'État du Roi, en date du 5 janvier 1789.

La seconde famille du nom de Majance parait originaire de l'Agenois.
Elle était représentée récemment par M. de Majance, maire du canton de La Brède.
Cette maison a pour auteur:

Bertrand De Mayence, seigneur de Murlhaud, ou Murailhes, dont il est question dans le Répertoire des Familles nobles au XVIe siècle, déposé aux archives départementales de Bordeaux.
Il assista, en qualité de parent, le 7 décembre 1555, au mariage d'Isabeau de Ségur, dame de Génissac et de Gajac, avec Louis de Pierre-Buffière ( De Courcelles, Généal. de Ségur, t. I, p. 15.)

Alain De Majance De Murailbes fut condamné par M. Pellot, intendant de Guienne, en 1666, comme usurpateur de noblesse, et déclaré forclos de rien dire ni produire (arch. de Bordeaux).
Dans l'arrêt de maintenue du 5 janvier 1789 , rendu au profit de la maison De Majance de Camiran, il est formellement expliqué que cette famille ne reconnaissait aucune parenté avec cet Alain de Majance.

Jean De Majance, sieur de Murailhes, avocat en Parlement, né le 15 mai 1707, fut pourvu, le 4 septembre 1759, d'une charge de conseiller du Roi en la Cour des Aydes de Guienne, en remplacement de Nicolas de Sosciondo, décédé (ibid.).
Il était conseiller honoraire en 1789.

La généalogie suivante, de la maison de Majance de Camiran, a été dressée exclusivement sur titres qui nous ont été communiqués en originaux ou copies collationnées:

I. Noble, messire Mathieu De Majance, écuyer, conseiller, maître d'hôtel ordinaire du Roi, seigneur de la maison noble et du moulin de Bagas, et de la paroisse de Saint-Pierre de ce lieu, dans les juridictions de La Réole, en Bazadois, et de Castelmoron, en Albret, acquit la maison noble et seigneurie de Camiran, de Mr M Jacques de Mons, conseiller du Roi en la Cour de Parlement de Bordeaux, par acte passé devant Andrieu, notaire royal à Bordeaux, le 11 juin 1646.
Il en rendit hommage au Roi, en son bureau des Finances de Guienne, le 25 février 1651, et présenta son aveu et dénombrement le 15 mai de la même année [orig. en parch. signé Casteba ).... etc.

Sources :
- Nobiliaire de Guienne et de Gascogne, revue des familles d ..., Volume 2, de Henri Gabriel O'Gilvy, 1858.
- Armorial d'Europe par J.B.Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).
- Armorial du Bordelais, par Pierre Meller, 1906, Paris.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE