CARCASSONNE

CARCASSONNE_Ville. Languedoc._France (+)
Réf. : COA112801

CARCASSONNE

19.90TTC

19.90TTC

Format souhaité ( Plus de détails ? )

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

CARCASSONNE
Ville de carcassonne, Aude.
France

Armoiries :
" D'azur, au portail de ville flanqué de deux tours d'or couvertes en clochers, ouvertes, ajourées et maçonnées de sable, la porte du milieu hersée et surmontée au fronton d'un écusson de gueules chargé d'un agneau pascal d'argent, à la bordure cousue d'azur semée de fleurs de lis d'or. "

Ces armes sont celles de la cité ou ville haute, qui est la partie de Carcassonne la plus ancienne.
Celles de la ville basse consistent simplement dans l’écusson à l'agneau pascal qui se trouve indiqué dans la description précédente.

" De gueules chargé d'un agneau pascal d'argent, à la bordure cousue d'azur semée de fleurs de lis d'or. "

Carcassonne, ci-devant capitale du Carcassez, et aujourd'hui chef-lieu de l’Aude, département formé d'une portion du bas Languedoc.
Carcassonne (Carcasum ) tenait déjà un rang distingué dans la Gaule Narbonnaise du temps de César.
Cette ville tomba successivement depuis au pouvoir des Visigoths et des Sarrasins.
Charles Martel l'enleva à ces derniers, malgré la solidité des remparts construits par leurs prédécesseurs.
Louis le Débonnaire la sépara de la Septimanie pour la réunir au marquisat de Toulouse, tout en lui laissant des seigneurs qui avaient le titre de comtes.
Louis VII la reprit sur les Albigeois en 1226, et Raymond Trincavel, en 1247, céda à saint Louis tous les droits qu'il pouvait avoir à sa possession.
La ville basse fut båtie en 1355 par un certain nombre des habitants de la cité, expulsés sur l'ordre du roi à la suite d'une sédition.
Cette espèce de faubourg fut incendié par le prince Noir en 1355. Carcassonne, après avoir embrassé le parti de la Ligue, le quitta et ouvrit ses portes à Henri IV en 1596.

Sources :
- Armorial National de France. Recueil complet des armes des villes et provinces ...., par H. Traversier et Léon Vaisse, 1843.



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE