Graf zu MONTFORT

Graf zu MONTFORT_Souabe, Baden Württemberg_Deutschland Österreich
Réf. : COA112782

GRAF ZU MONTFORT

Toute utilisation non autorisée des images (sauf preuve de propriété) est interdite.

DESCRIPTION

Comtes de MONTFORT
Souabe
Bade-Wurtemberg, Bavière
Allemagne, Autriche.

Armoiries :
" D'argent, à un gonfanon de gueules, frangé d'or, les annelets du même. "

Les comtes de Montfort sont une ancienne famille de la haute noblesse du Saint-Empire en possession de plusieurs fiefs immédiates sur la Souabe.
Issus de la lignée des comtes palatins de Tübingen, ils furent la plus importante dynastie dans la région du lac de Constance, aujourd'hui le tripont entre les länder allemands de Bavière et de Bade-Wurtemberg, l'Autriche (Vorarlberg) et la Suisse. La dynastie s'éteignit en 1787.

En héraldique, le gonfanon des Montfort, à l'origine l'emblème des comtes palatins de Tübingen, est utilisé sur les armoiries du land de Vorarlberg et largement dans les communes allemandes, autrichiennes et suisses de la région.

Les comtes de Montfort portent le nom de leur résidence ancestrale, le château de Montfort (Alt-Montfort), mentionné pour la première fois vers l'an 1208. Aujourd'hui en ruines, il est situé sur le territoire communal de Weiler dans la vallée du Rhin alpin près de la frontière entre l'Autriche et la Suisse. Le nom Montfort est composé de latin : mons et fortis.

La famille a des origines dans la région de Nagold dans la Forêt Noire. Un comte Anselm de Nagold apparaît en écrit pour la première fois dans une charte de l'empereur Otton Ier en 966. L'un de ses descendants, Hugues de Nagold, fut nommé comte palatin de Tübingen auprès du roi Conrad III de Hohenstaufen en 1146. Son fils et successeur Hugues II († 1182) a épousé la comtesse Élisabeth, une cousine de l'empereur Frédéric Barberousse et l'héritière des comtes de Bregenz. Il acquiert ainsi des vastes domaines dans l'Est du duché de Souabe et fut l'une des nobles les plus importants dans l'entourage de la maison de Hohenstaufen ; en 1171, il a fondé l'abbaye de Marchtal.

Le fils cadet du comte palatin Hugues II de Tübingen, Hugues († 1228), hèrite du patrimoine de sa mère Élisabeth et a été le premier qui s'appelait « comte de Montfort » ; ses possessions s'étendaient de la comté de Rhétie sur Sargans et Werdenberg jusqu'à Bregenz et Tettnang au Nord du lac de Constance. Vers l'an 1218, il a fondé la ville de Feldkirch, située au-dessous de son château de Schattenburg qui est devenu le domicile seigneurial au xive siècle. Après le décès du comte Hugues de Montfort, ses fils ont d'abord régné conjointment ; vers l'an 1258, les propriétés sont partagées : il en est résultée la lignée des comtes de Werdenberg et des comtes de Montfort contrôlant les seigneuries de Feldkirch, de Bregenz et de Tettnang.

Sources :
- Altes Wappenbuch, XVIe siècle.
- Bayerische Staatsbibliothek
- Wikipédia.

******
Graf zu MONTFORT
Schwaben
Baden-Württemberg, Bayern.
Deutschland, Österreich

Wappen :
Das Wappen der Montforter orientiert sich am Wappen der Pfalzgrafen von Tübingen und zeigt eine rote Montfortsche Kirchenfahne mit drei Hängeln und drei Ringen auf silbernem Grund. Das gleiche Wappenbild der Kirchenfahne aber mit anderen Farben findet sich auch bei den Grafen von Werdenberg und seit 1918 im Wappen des österreichischen Bundeslandes Vorarlberg.

Die Grafen von Montfort waren ein schwäbisches Adelsgeschlecht, das dem reichsunmittelbar regierenden Hochadel des Heiligen Römischen Reichs angehörte. Das Geschlecht erlosch 1787.

Die einflussreichen und sehr begüterten Grafen trugen ihren Namen nach dem nahe der Schweizer Grenze gelegenen Stammschloss Montfort bei Weiler im heutigen Vorarlberg. Mit ihren Herrschaften Feldkirch (bis 1390), Bregenz (bis 1523) und Tettnang (bis 1779) haben sie die territoriale Entwicklung Oberschwabens, der Ostschweiz und Vorarlbergs entscheidend beeinflusst.

Quellen:
- Quellen:
- Altes Wappenbuch, 16. Jahrhundert
- Bayerische Staatsbibliothek
- Wikipedia



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX



LES AVIS


Il n'y a aucune note pour le moment. Soyez le premier à évaluer !

DONNEZ UNE NOTE