logo

MANGOLD

MANGOLD_Armorial de la ville de Bâle. B.Meyer Knaus 1880._Schweiz. Suisse. Svizzera (1)
Ref. : COA91851

MANGOLD

25.90TTC

25.90TTC

Desired support ( ? )

Any unauthorized use of images (unless proof of purchase) is prohibited.

DESCRIPTION

MANGOLD
Chur, Bâle.
Suisse

- Mangold à Chur en 1554.

Armoiries:
" Coupé: au 1, de sable, à un griffon naissant d'or; au 2, d'or, à une touffe de cinq feuilles de tilleul de sinople sur un tertre de sable. "
- Cimier: un griffon issant d'or, entre deux proboscides, coupées alternativement de sable et d'or.
- Lambrequin: d'or et de sable.

alias:
" Coupé, de sable au griffon issant d’or, et d’or à cinq feuilles de tilleuls (?) de sinople, issant d’un mont de trois coupeaux d’azur. "

Sources :
- Armorial de la ville de Bâle, par B.Meyer Knaus, 1880.
- Armorial général d’Europe, par J.B. Rietstap (Gouda, 1861).
- Armorial d'Europe par J.B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap, illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).

Note historique et biographique :
MANGOLD. Familles des cantons de Bâle, Lucerne et Valais.
Mangold du Canton de Bâle.
Famille de Kaufbeuren (Souabe) venue à Bâle au XVIIe s. et reçue bourgeoise.
— Johann-Georg Mangold, 1648-1693, Docteuur medecin en 1673, professeur intérimaire de logique en 1687, professeur de rhétorique en 1689.
— Mathias Mangold, 1650-1749, frère de Johann-Georg,
théologien, archidiacre de la cathédrale de Bâle dès 1691, peintre amateur.
- Famille de Böckten (Bâle-Campagne, bourgeoise de Bâle en 1868.
— Burkhard Mangold, 1873, artiste-peintre et graveur ; ses oeuvres sont à l’hôtel de ville de Bâle, au Gotthelfschulhaus, etc. ; s’est fait connaître aussi comme dessinateur d’affiches et illustrateur.
- Famille de Wittinsburg (Bâle-Campagne), bourgeoise de Bâle en 1880.
— Fritz Mangold, 1872, statisticien cantonal 1902, conseiller d’Etat 1910, professeur de statistique et administrateur des Archives économiques suisses à Bâle dès 1921.
Sources: - Dictionnaire Historique et Biographique de la Suisse, par Victor Attinger, Marcel Godet et Henri Türler , Neuchâtel, 1921-1934

...............................
MANGOLD
Chur, Basel.
Schweiz

- Mangold zu Chur 1554.

Wappen:
" Geteilt: 1., Schwarz, zu einem wachsenden goldenen Greif, 2., Golden, zu einem Büschel aus fünf grünen Lindenblättern auf einem schwarzen Hügel. "
- Helmzier : ein Greif aus Golden, zwischen zwei Rüsseln, geteilt abwechselnd Schwarz und Golden.
- Helmdecke : Gold und Schwarz.

auch bekannt als:
" Geteilt, Schwarz, mit ein Goldener Greif, und Golden 5 Blätter von Lindenbäumen (?) Grün, wachsend von einem Dreiberg Blau, "

Quellen:
- Wappenbuch der Stadt Basel, von B. Meyer Knaus, 1880.
- General Wappenbuch aus Europe von J.B. Rietstap, 1861.
- General Wappenbuch aus Europe von J. B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- General Wappenbuch aus Europe von J. B. Rietstap illustriert von Victor und Henri Rolland (1903-1926). Koloriert von Lionel Sandoz (1993-2002).

Historische und biographische Anmerkung:
MANGOLD. Familien aus den Kantonen Basel, Luzern und Wallis.
Mangold aus dem Kanton Basel.
Familie aus Kaufbeuren (Schwaben) kam im 17. Jahrhundert nach Basel. und bürgerlich erhalten.
— Johann-Georg Mangold, 1648-1693, Arzt 1673, kommissarischer Professor für Logik 1687, Professor für Rhetorik 1689.
— Mathias Mangold, 1650-1749, Bruder von Johann-Georg,
Theologe, Archidiakon des Basler Münsters ab 1691, Hobbymaler.
- Familie Böckten (Basel-Land, Basler Bürgertum 1868.
— Burkhard Mangold, 1873, Maler und Kupferstecher; seine Werke stehen im Rathaus Basel, im Gotthelfschulhaus etc. ; wurde auch als Plakatgestalter und Illustrator bekannt.
- Familie aus Wittinsburg (Basel-Land), bürgerlich von Basel 1880.
— Fritz Mangold, 1872, Kantonsstatistiker 1902, Staatsrat 1910, Professor für Statistik und seit 1921 Verwalter des Schweizerischen Wirtschaftsarchivs in Basel.
Quellen: - Historisches und biographisches Lexikon der Schweiz, von Victor Attinger, Marcel Godet und Henri Türler, Neuchâtel, 1921-1934


.........................
MANGOLD
Coira, Basilea.
Svizzera

- Mangold a Coira nel 1554.

Stemma:
" Fasciato : 1°, di nero, a un nascente grifone d'oro ; 2°, D'oro, a un ciuffo di cinque foglie di tiglio di verde su un monticello di nero.
- Cimiero: un grifone uscete d'oro, tra due proboscide, fasciato alternativamente di nero e d'oro.
- Lambrequin: d'oro e di nero.

alias:
" Fasciato, di nero, a un grifone uscente d'oro, e d'oro a foglie di tiglio (?) verde, che uscente da un monte con tre cime d'azzurro."

Fonti:
- Stemma della città di Basilea, di B. Meyer Knaus, 1880.
- Armoriale Generale dall'Europa, di J.B. Rietstap (Gouda, 1861) 1861.
- Armoriale Generale dall'Europa, di J.B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlino, 1934) (Gouda, 1887, Berlino 1937).
- Armoriale Generale, di J.B. Rietstap, illustrato da Victor e Henri Rolland (1903-1926). Colorato da Lionel Sandoz (1993-2002

Nota storica e biografica:
MANGOLD. Famiglie dei cantoni di Basilea, Lucerna e Vallese.
Mangold del Canton Basilea.
La famiglia di Kaufbeuren (Svevia) giunse a Basilea nel XVII secolo. e ricevuto borghese.
— Johann-Georg Mangold, 1648-1693, medico nel 1673, professore ad interim di logica nel 1687, professore di retorica nel 1689.
— Mathias Mangold, 1650-1749, fratello di Johann-Georg,
teologo, arcidiacono della cattedrale di Basilea dal 1691, pittore dilettante.
- Famiglia Böckten (Basilea Campagna, borghese di Basilea nel 1868.
— Burkhard Mangold, 1873, pittore e incisore; sue opere sono nel municipio di Basilea, nella Gotthelfschulhaus, ecc. ; divenne noto anche come disegnatore di poster e illustratore.
- Famiglia di Wittinsburg (Basilea Campagna), borghese di Basilea nel 1880.
— Fritz Mangold, 1872, statistico cantonale 1902, consigliere di Stato 1910, professore di statistica e amministratore dell'Archivio economico svizzero a Basilea dal 1921.
Fonti: - Dizionario storico e biografico della Svizzera, di Victor Attinger, Marcel Godet e Henri Türler, Neuchâtel, 1921-1934



________________________________
MANGOLD
Aarau
Suisse

Armoiries:
" D’or au dragon de sable becqué de gueules, sur un mont de trois coupeaux de sinople en pointe. "

Sources :
- Armorial de la ville de Bâle, par B.Meyer Knaus, 1880.
- Armorial général d’Europe, par J.B. Rietstap (Gouda, 1861).
- Armorial d'Europe par J.B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- Armorial général J.B. Rietstap, illustré par Victor et Henri Rolland (1903-1926). Colorisé par Lionel Sandoz (1993-2002).

.................
MANGOLD
Aarau
Schweiz

Wappen:
" Golden, ein schwarzer Drache, roter Schnabel, auf einem grünen Dreiberg an der Basis. "

Quellen:
- General Wappenbuch aus Europe von J.B. Rietstap, 1861.
- General Wappenbuch aus Europe von J. B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlin, 1934) (Gouda, 1887, Berlin 1937).
- General Wappenbuch aus Europe von J. B. Rietstap illustriert von Victor und Henri Rolland (1903-1926). Koloriert von Lionel Sandoz (1993-2002).

.................
MANGOLD
Aarau
Svizzera

Stemma:
" D'oro, a un drago di nero dal becco di rosso, su un monte a tre cime di verde alla base."

Fonti:
- Stemma della città di Basilea, di B. Meyer Knaus, 1880.
- L'Armoriale Generale d'Europa, di J.B. Rietstap (Gouda, 1861).
- Armorial of Europe di J.B. Rietstap (Gouda, 1884, Berlino, 1934) (Gouda, 1887, Berlino 1937).
- Armorial generale J.B. Rietstap, illustrato da Victor e Henri Rolland (1903-1926). Colorato da Lionel Sandoz (1993-2002).

..................































































































































































Généralités:
MANGOLD ! Que dire sur MANGOLD ?
« Au temps qui détruit tout, l'homme répond par l'image »
MANGOLD est un nom qui s’accompagne d’un blason. Origine :Wappenbuch der Stadt Basel . B.Meyer Knaus 1880, Schweiz
Sont-ils tous descendants d’un ancêtre commun qui s’appelait MANGOLD.
L’origine du nom de famille MANGOLD n’est pas une personnification du hasard.
A la vérité, les MANGOLD ont, eux aussi, écrit l’histoire, à l’ombre de grands personnages ; et les armoiries MANGOLD ne suffisent pas à expliquer les raisons de votre curiosité.
Toutes images « MANGOLD », dans l’écoulement du temps, symbolisent la permanence des MANGOLD dans l’Histoire.
Le sceau des MANGOLD scelle ainsi, la charte de la position « mortel immortel » de cette famille ?...
Héraldique MANGOLD.
Un désastreux préjugé hérité de la Révolution, laissa penser que les armoiries étaient l’apanage de la noblesse.
Les nobles ne furent pas les seuls à posséder leurs blasons.
Les Etats, les villes, les provinces, les corporations, les ecclésiastiques, les laïques, les roturiers, etc. eurent leurs armoiries.
De nos jours, toute personne qui le désire, peut porter et arborer un blason.
Trop souvent, l’héraldique est considérée comme une discipline dominée soit par des prétentions nobiliaires, soit par des préoccupations symboliques ou ésotériques,
soit par l’effet « bling bling ».
En fait, le blason permet d’identifier une famille, une personne ; en outre de donner un « état civil » à de nombreux objets :
œuvre d’art, antiquités, vaisselles, livres, etc., tout en les datant.
MANGOLD « Droit d’images ».
Chacun peut découvrir que son nom a laissé un « droit d’images » qui nous vient de l’Antiquité.
On nommait ainsi, en droit romain, le privilège possédé, à l’origine, par les patriciens seuls d’exposer, sous l’atrium de leur maison, leur propre image et celles de leurs ancêtres.
Dans certains cas, on brisait les images de ses ancêtres et on les jetait à terre pour les fouler aux pieds.
C’est ce que l’on fit plus tard pour les armoiries des nobles pendant la Révolution Française.


SHARE ON SOCIAL NETWORKS



OPINIONS


There are no notes at this time. Be the first to rate!

GIVE A NOTE