GRAND d'HAUTEVILLE

GRAND d'HAUTEVILLE_Saint-Légier-La Chiésaz. Vaud. (Ex-libris)_Suisse (5)
Ref. : COA110872

GRAND D'HAUTEVILLE

Any unauthorized use of images (unless proof of purchase) is prohibited.

DESCRIPTION

GRAND d'HAUTEVILLE
Vaud
Suisse

Château d'Hauteville (Saint-Légier)
Le château d'Hauteville est un château de plaisance situé sur le territoire de la commune vaudoise de Saint-Légier-La Chiésaz, au-dessus de Vevey en Suisse.

Au Moyen Âge, le territoire d'Hauteville (Altavilla, mentionné à plusieurs reprises dans le Cartulaire de Lausanne) constitue la partie basse de la seigneurie de Blonay.
En proie à des difficultés financières, Jean de Blonay cède ce bien en 1300 au comte Amédée V de Savoie, dont la famille le conserve jusqu'à la conquête du Pays de Vaud par Berne en 1536. En 1565, Jean-François et Jean-Michel de Blonay rachètent la baronnie de Saint-Légier, ainsi que le domaine d'Hauteville qui en dépend.

Puis Hauteville passe en 1591 à Gérôme Gignillat.
Ses héritiers le revendent en 1666 à Abraham Dubois, qui obtient du seigneur de Saint-Légier-La Chiésaz l’inféodation d’Hauteville en fief noble.
La nouvelle seigneurie passe ensuite à César de la Mothe puis à Charles Jaquemin (1704).

Elle est acquise en 1734 par Jacques-Philippe d’Herwarth qui, une année plus tôt, a acquis la baronnie de Saint-Légier.
Il y rattache donc la seigneurie d’Hauteville et se profile désormais comme l’une des figures les plus puissantes du bailliage de Vevey.
Après avoir agrandi la maison seigneuriale d’Hauteville, il y transfère son siège de justice et en fait ainsi le centre administratif de sa juridiction.

En 1760, Herwarth vend à Pierre-Philippe Cannac ses terres avec tous leurs droits.
Cannac, bourgeois de Vevey et de Genève, a fait fortune comme directeur des coches de Lyon.
Afin de conférer à son nouveau domicile tout le lustre que mérite son état de fortune, il agrandit la maison seigneuriale d’Hauteville.

Pierre-Philippe Cannac meurt en 1785 et laisse le domaine à son fils Jacques-Philippe Cannac, dont la fille unique, Victoire, épousera Daniel Grand de la Chaise (1761-1828), issu d’une ligne de banquiers parisiens anoblis en 1781.
Elle hérite du domaine en 1794.
C’est alors que le jeune couple décide de prendre le nom de Grand d’Hauteville.
La propriété est depuis lors restée dans la même famille, mais à l’aube du XXIe siècle, celle-ci a cependant décidé de s’en défaire.

Le château est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale.

(Wikipédia)



SHARE ON SOCIAL NETWORKS



OPINIONS


There is no rating for now. Be the first to rate!

GIVE A NOTE